Architecte intérieur Champs Elysées

Architecte intérieur Champs Elysées
5 (100%) 2 votes


L’Agence Except Design dirigée par Samuel Elbilia vous propose une expertise qui a fait ses preuves dans le domaine de la rénovation et de l’architecture d’intérieur dans le quartier des Champs Elysées. Except Design c’est un concept pleinement reconnu à Paris qui vous donne la garantie de travaux exceptionnel pour votre rénovation privée tout autant que pour votre local professionnel si c’est votre besoin. Que vous soyez propriétaire d’un magasin d’extensions capillaires ou un restaurant les travaux d’exceptions sont toujours la règle chez Except Design !

Matériaux d’exception pour votre rénovation

C’est lors d’une visite conseil que votre projet sera pleinement mis en place à la fois dans vos aspirations que dans ce que l’agence Exceptdesign peut mettre en place pour vous pour votre rénovation. La qualité des matériaux utilisés est un de nos points forts et en visite conseil je vous montrerai bien des exemples de ce à quoi nous pouvons aboutir dans votre projet de rénovation à Paris Champs Elysées.

Histoire des champs Elysées

Précisons de suite que au tout début de l’histoire du lieu se trouve un certain Colbert qui se trouve être contrôleur général des finances de France sous Louis XIV : C’est en 1667 que il eut l’idée de créer la célèbre avenue des Champs Elysées. Cette dernière porta plusieurs noms, en effet l’avenue s’est d’abord nommée :

  • Grande allée du Roule en 1670
  • Avenue des Thuileries  en 1680
  • Avenue de la Grille-Royale en 1778

C’est en 1789 que le nom Avenue des Champs Elysées fut consacré et est arrivé jusqu’en 2016. Peu de personnes même les parisiens et parisiennes le savent mais on a d’abord écrit Champs Elisées.

Sachez que avant de devenir l’avenue que l’on connaît aujourd’hui en 2016 elle avait bien plus d’arbres que aujourd’hui car
l’objectif de Colbert était de rendre beaucoup plus beau le palais des Tuileries qui se trouve dans le prolongement de l’avenue des Champs Elysées. Ce sera vers les années 1840 que grâce à l’architecte Hittorff les Champs Elysées deviennent à la mode à Paris. C’est tout au cours du XIXème siècle que de nombreux cafés, boutiques et restaurants ouvriront en contribuant au prestige de l’avenue la plus célèbre du monde.

Les beaux quartiers de la rive droite

Le peuplement des quartiers qui s’étend autour des Champs-Elysées est relativement récent. Au début du XXè siècle , on y voyait que quelques maisons entourées de jardins; maintenant, ce quartier d’affaires, plus que de résidence, est devenu celui de la haute-couture parisienne.  Celle-ci existe depuis un peu plus de cent ans. Son fondateur, un anglais Charles Frédérique Worth, créa sous le second empire une maison, à présent disparue, installée sur ce qui était alors la limite du Paris élégant, la rue de la paix. Avec l’extension de la ville vers l’ouest, la haute-couture s’est établie de part et d’autre du rond-point des Champs-Elysées, faubourg Saint-Honoré, avenue Montaigne, rue François Ier, avenue Georges V; durant les journées de présentation des collections d’été ou d’hiver, les 800 journalistes qui ont à rendre des comptes au monde des décisions des créateurs se croisent dans cet étroit périmètre. Au-delà du Rond-Point, les Champs-Elysées constituent un des principaux domaines parisiens du spectacle. On trouve aussi, comme à Montmartre des cabarets et un grand music-hall. Entre le Rond-Point et la place de la Concorde, les Champs-Elysées sont restés le jardin qu’ils étaient à l’origine, au temps où le Nôtre, l’auteur du parc de Versailles, en traça la perspective de 1800 mètres parmi les cultures maraîchères. Il n’y avait que six maisons au début du XIXe siècle, lorsque la construction de l’Arc de triomphe y attira une population nouvelle; pourtant dès la fin du XVIIIe, des traiteurs s’étaient installés sous les ombrages de la promenade; le restaurant Ledoyen, un des plus renommé de Paris aujourd’hui encore, est un survivant de cette période. Quant à l’Arc de triomphe dont Chaldrin dessina le plan, d’ailleurs modifié au cours des trente années que dura la réalisation, c’est un projet de Napoléon Ier, réalisé et terminé par Louis-Philippe.  La dépouille de l’empereur passa sous l’arche le 15 décembre 1840, avant d’aller reposer aux Invalides. Les troupes alliées victorieuses y défilèrent le 14 juillet 1919. Un an plus tard, dans un hommage aux victimes de la Grande Guerre, on déposait sous une dalle, signalée par une flamme jamais éteinte, le corps d’un soldat inconnu. La tombe est restée un lieu de pèlerinage; c’est une étape obligatoire de la visite de Paris par les Chefs d’Etats étrangers.


Contactez-nous par WhatsApp